Archives de catégorie : Chine : À mille lieu(e)x de quoi ?

Les moulins

Aux Tibétains Depuis longtemps déjà, ils tournent les moulins S´épanchent dans l´orange, Tournent les moulins, ici et ailleurs Je les ai suivis hier aussi Suivre le chemin Tourner, contourner, recommencer Le chapelet glissant entre les doigts Les robes pourpre et … Lire la suite

Publié dans Chine : À mille lieu(e)x de quoi ?, Poèmes | Tagué | Laisser un commentaire

Porte sans clef

“La porte la mieux fermée est celle qu’on peut laisser ouverte” Proverbe chinois   Un charbon accroché à ta porte Je frappe contre le bois pourpre Fissures brunes striant ta frontière J´enfonce mon regard dans l’une d’elles Et je patiente … Lire la suite

Publié dans Chine : À mille lieu(e)x de quoi ?, Poèmes | Tagué | Laisser un commentaire

Opiums des sentiers de silence

Ce soir Une pluie de fées grivoises Goûtent indolentes Un mets de coq au miel Dans mon coin J´observe d´un œil circonspect Le corps organique qui réclame l’attention (alors qu’on ne voudrait que le mépriser) Et j´enfouis dans le tapis … Lire la suite

Publié dans Chine : À mille lieu(e)x de quoi ?, Poèmes | Tagué | Laisser un commentaire

Déserts

Mouvement d´horizons De granit et d´opium Suspendus à la lumière L´envie rotonde Ronge sa bulle Féconde La lune même Abandonne sa veille Ronge l´encre S’engouffre dans un sable Qui ignore jusqu´au goût de la mer Je tourne, regarde l’heure « … Lire la suite

Publié dans Chine : À mille lieu(e)x de quoi ?, Poèmes | Tagué | Laisser un commentaire

Lignes

La ligne sismographique creuse sa courbe sur l’aube bleue Là-bas, là-bas loin devant toi, Sur un ciel nu de tout, Sur cette aube que tu ne vois pas Encore Ce n´est qu´une ligne entravant l´espace, une fine ligne noire raie … Lire la suite

Publié dans Chine : À mille lieu(e)x de quoi ?, Poèmes | Tagué | Laisser un commentaire

Offrande amère

Offrande sournoise Gratte Sans scrupules Et jusqu’aux recoins Le doute en fleurs La peur tarie Cernée par tes projecteurs Quand – à l’heure du déjeuner – Tu viens couper l’appétit A la petite, Et aux autres Offrande narquoise A laquelle … Lire la suite

Publié dans Chine : À mille lieu(e)x de quoi ? | Tagué | Laisser un commentaire

Ballade

Lorsque, les yeux de la nuit grands ouverts L’irréelle cité S’enveloppe de rideaux Qui crissent sous le fer Enfer de barreaux Cerclant fenêtres, balcons, horizons intimes Les regards épousent l’univers Des lointains, hypnotisent l’absence Rance, Désertent le cercle ici dessiné … Lire la suite

Publié dans Chine : À mille lieu(e)x de quoi ?, Poèmes | Tagué | Laisser un commentaire