Archives de catégorie : Textes en prose

Mother blues

Elle avait décidé de sortir. Seule. Pas jusqu´au bout de la nuit, à ces heures indues où plus personne ne sait ni son nom ni où il habite ni si tous les chats sont gris ou verts. Non, elle allait … Lire la suite

Publié dans Catalogne, Dérives maternelles, Textes en prose | Tagué | Laisser un commentaire

Kilomètres

Il y a tous ces kilomètres que l´on fait, tous ces kilomètres de pensées où l´on se perd en soi et en l´autre, aux détours de la vie, et puis tous ces kilomètres de pensées moins ancrées dans le réel … Lire la suite

Publié dans Catalogne, Mots mémoire, Textes en prose | Tagué | Laisser un commentaire

L´ombre blanche africaine : Visages

“Tu veux un sac en cuir ? C´est de la bonne qualité ici, tu sais…”. Je me retournai ; au début je ne vis que son burnous couleur sable qui me fit l´impression d´être en face d´un fantôme du désert. … Lire la suite

Publié dans Afrique, Ballade marocaine, Textes en prose | Tagué | Laisser un commentaire

Ballade balkanique (2) : À tout ce qui n´a pas lieu

A Sarajevo, une vieille femme marche lentement vers la place aux pigeons de Baščaršija, le dos courbé et les bas de laine capturant des mollets aussi fins que les  poignets d´une jeune fille. Elle n´est pas assez couverte pour la … Lire la suite

Publié dans Balkans, Ballades balkaniques, Textes en prose | Tagué | Laisser un commentaire

Ballade balkanique (1) : impressions en clair-obscur

Il est des pays que notre mémoire a peint de gris. L´aube s´y lève sans lumière, la nuit est aussi pâle que le jour, l´herbe n´y reflète pas les rayons, il n´y a pas de rayons, il n´y a pas … Lire la suite

Publié dans Balkans, Ballades balkaniques, Textes en prose | Tagué | Laisser un commentaire

Tai´shan, la montagne taoïste

La nuit étirée au pied de la montagne, drap sombre qui enveloppe la lente fatigue qui nous berce, et que nous désirons lever, aspirées vers les mille cieux du Tao et vers l´au-delà de l´ombre… Confucius a quitté l´âme de … Lire la suite

Publié dans Chine, Chine : 3 textes nomades, Textes en prose | Tagué | Laisser un commentaire

Chong´wu

Du bleu cyan, enfin, perce les cotons de brume du Sud, purge les molécules lourdes d´humidité pour en aspirer la lumière. Nous respirons…L´air que nous avalons vient de cet horizon qui nous inspire, le silence. Trois ombres sur la plage … Lire la suite

Publié dans Chine, Chine : 3 textes nomades, Textes en prose | Tagué | Laisser un commentaire

Le tulou en demie lune, Fujian

Pékin, début septembre, mon ombre se promène entre les raies de lumière du parc du Temple du ciel…j’apprends que l’architecture, vue du ciel, reproduit la conception chinoise du monde : le ciel est rond et la terre est carrée… Fujian, … Lire la suite

Publié dans Chine, Chine : 3 textes nomades, Textes en prose | Tagué | Laisser un commentaire

L´absence (mots sur ces maux)

C’est une heure d’après midi devenue écho du silence. Celle, précisément, où le soleil embrasse les feuilles des arbres, l’herbe des prés avec une telle intensité que les verts deviennent bleus. C’est une heure où l’évanouissement dans le sommeil est … Lire la suite

Publié dans Catalogne, Nocturnes catalanes, Textes en prose | Tagué | Laisser un commentaire

Nocturnes catalanes : cafe de l´opera

L’obscurité avait enveloppé la respiration fraîche de la ville, sous les pas sourds et aveugles les ruelles clignotantes d’hallucinations humaines scandaient un rythme frénétique et fluide tandis que je rejoignais l’écho virtuel d’une voix aimante. J’ignorais l’ombre qui collait à … Lire la suite

Publié dans Catalogne, Nocturnes catalanes, Textes en prose | Tagué | Laisser un commentaire